Le Mode d’Occupation du Sol

MOS : un inventaire cartographique

Le MOS ou mode d’occupation du sol est un inventaire cartographique qui permet de connaître la structure et les caractéristiques d’un territoire à un moment donné. Cet inventaire peut être établi sur la base de photo-interprétations obtenues à partir d’images satellites ou de photographies aériennes.

Le MOS est un outil précis qui permet d’identifier les éléments d’une ville ou d’un quartier. Les composants sont classés dans trois catégories rassemblant 81 postes : les espaces agricoles, les espaces naturels et forestiers et les espaces artificialisés et urbanisés.

klsjdajsdhaksjdhasj

Source : Saint Laurent-du-Var 1954 – Archive du dép. Alpes Maritime

klsjdajsdhaksjdhasj

Pourquoi réaliser cet inventaire ?

Le MOS montre un état des lieux à un instant T. C’est un excellent outil de suivi des tendances d’évolution de la consommation foncière, et de son usage. Pour les collectivités, les informations obtenues aident à qualifier et quantifier les mutations du territoire, et à ajuster en conséquence leurs objectifs. Plus généralement, les données permettent de prendre conscience de la réalité d’un territoire et de l’impact des activités humaines.

Selon les besoins, de nombreuses applications sont envisageables : identification des facteurs favorisant les îlots de chaleur urbains, projet de restructuration de l’habitat ou encore de restauration de corridors écologiques, notamment en ville.

Source de l’image ci-contre : Mode d’occupation du sol 2006 – 2014 – 2017

Réalisé par Maxime Vitter actuellement ingénieur d’études chez KERMAP

Comment cela fonctionne ?

Les photographies aériennes permettent de caractériser de manière très fine le paysage étudié. La cartographie de l’occupation du sol offre des informations objectives aux collectivités sur les mutations du territoire au cours du temps, notamment dans la gestion du foncier. Il est en effet possible de détecter des évolutions tels que, l’artificialisation d’une parcelle agricole en quartier résidentiel, ou la disparition de vergers au profit de grandes cultures.

Pour étudier de façon globale et objective un territoire à grande échelle, il est nécessaire d’assembler plusieurs photographies et de créer une mosaïque. Chez l’Homme, la vision stéréoscopique, c’est à dire à l’aide de nos deux yeux, permet de voir un objet sous deux points de vue sensiblement différents. Cette perception permet d’appréhender la profondeur et la distance d’un objet dans l’espace. De la même façon, l’identification de points (lieux, bâtiments, arbres) communs à plusieurs prises de vue offre différentes perspectives, et facilite la construction du paysage en relief.

KERMAP utilise ce principe pour produire des cartographies à grande échelle très détaillées. Plus les photographies sont nombreuses, plus le résultat est précis. A partir de la mise en relief, les déformations géométriques des photographies liées aux conditions de vol sont ensuite corrigées comme ci-dessous. On obtient alors l’orthophotographie finale.

klsjdajsdhaksjdhasj

Source : Orthophotographie après correction KERMAP ®

KERMAP reconstruit des orthophotographies historiques précises. Cette aptitude s’appuie sur des clichés historiques, et des compétences avancées en traitement d’image. Les MOS historiques ont pour objectif d’élargir l’état des connaissances sur l’évolution de nos paysages sur plus de cinquante ans.

klsjdajsdhaksjdhasj

Source : Photographie aérienne territoire EPA Nice Ecovallée IGN ®

klsjdajsdhaksjdhasj

Source : Photographies aériennes Historiques 1950-1965 IGN®

klsjdajsdhaksjdhasj

Témoignage de Pauline Pistre

Chargée infographie d'opérations géomatique/infographique à l'EPA Nice Ecovallée

En 2019, l’EPA Ecovallée a fait appel à KERMAP pour réaliser un MOS historique de son territoire d’intervention pour mesurer l’évolution de l’artificialisation du sol au fil du temps sur la Plaine du Var. A partir de la BD Histo® de l’IGN, KERMAP a réalisé le MOS des années suivantes : 1950, 1977 et 1999.

La nomenclature utilisée dans cette prestation est celle de l’Institut de Paris, l’IAU (anciennement IAURIF). Elle a cependant été ajustée pour répondre aux particularités du territoire (présence importante de vignes et d’oliviers, littoral méditerranéen).

La plaine du Var a connu une forte augmentation de l’artificialisation des sols entre les années 1945 et 1980. Un développement qui s’est effectué de manière anarchique et à l’opportunité entre habitat diffus, centre commerciaux et activité agricole résiduelle. Pour y remédier, l’établissement public d’aménagement Nice Ecovallée a été créé en 2009 et a pour projet d’initier un nouveau projet d’aménagement, conjuguant économie et écologie. Au travers des 7 de l’Opération d’Intérêt National, l’EPA Nice Ecovallée tente de répondre à l’objectif “Zero Artificialisation nette” d’ici 2030 du gouvernement qui demande aux collectivités de revoir à la baisse leur consommation foncière. Utilisées dans un objectif informatif et culturel, les données cartographiques permettent ainsi de visualiser et comprendre les changements opérés sur le territoire et leurs incidences, de repérer les erreurs et surtout de ne pas les reproduire dans les nouveaux choix d’aménagement.

Les données sont traitées en majorité sous format statistique et sont comparés à d’autres données telles que celles du PLUm. “Obligation légale, le PLUm est un document d’urbanisme intercommunal, portant les ambitions du territoire en matière d’habitat, de transports, de développement économique, d’environnement. Le PLU métropolitain se substituera aux documents d’urbanisme communaux actuels (PLU, POS, cartes communales) et présentera une vision du développement du territoire, transcrite dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD)”. (Source Métropole Nice Côte d’Azur)

Avant d’être ingénieur d’études chez KERMAP, Maxime Vitter a réalisé le MOS des années 2006, 2014 et 2017. Ces données plus récentes ont été comparées à des données internes sur les zones agricoles à préserver afin d’identifier les occupations illicites de zones agricoles (garages, parking, concessions) sur le territoire de l’EPA Nice Ecovallée.

L’EPA Nice Ecovallée est très satisfait de la prestation :

“Réactif, KERMAP a su répondre aux attentes de la collectivité en échangeant régulièrement avec les acteurs du projet.”

Profitez dès maintenant des services de KERMAP

Contactez-nous